Archives au présent

Colloque international

Date : 24 et 25 octobre 2014
Lieu : Centre Pompidou-Metz, Auditorium, 1 Parvis des droits de l’homme
Organisateurs : Catherine Perret, Soko Phay, Patrick Nardin, Anna Seiderer, en partenariat avec le Labex Arts H2H, le Centre Pompidou-Metz, Faux Mouvement, Centre d’art contemporain.

Dans les conditions nouvelles de “la vie enregistrée”, de la vie devenue inséparable de son enregistrement et de sa transmission en temps réel, le travail avec et sur les archives est devenu la condition de la plupart des pratiques humaines. Ainsi la èvre archivistique qui s’empare des arts contemporains n’a rien de surprenant. Elle n’en interroge pas moins les acteurs et les observateurs de ces pratiques. L’ « archive » est-elle en passe de devenir un nouveau genre artistique, voire un nouveau medium, comme le furent en leur temps, le ready-made et l’exposition ? Au risque d’entraîner, comme le rent ready-made et exposition, de nouveaux formalismes.

Que l’on songe à Marcel Duchamp (les Boîtes-en-valise), à Marcel Broodthaers (Le département des Aigles), ou à Gerhardt Richter (Atlas), il est manifeste que les pratiques d’archives dans l’art moderne relèvent d’une inquiétude face à l’enregistrement historicisant des objets artistiques, et de la volonté des artistes de s’a rmer « comme artistes » face à l’archivage de leurs œuvres par les institutions académiques et muséographiques. Il s’agit pour eux d’anticiper sur l’archivage à venir de leurs travaux et de proposer d’autres manières d’écrire l’histoire non seulement de leurs oeuvres, mais plus généralement de l’art. Dans cette perspective, ces artistes interposent entre l’enregistrement matériel des choses et l’institution symbolique des œuvres des dispositifs d’inscription qui excluent que l’un vaille pour l’autre, qu’enregistrement vaille institution. Ils restituent à ce qu’ils font le statut d’archives au sens historien du terme : d’archives non encore validées.

Ces tentatives se poursuivent jusqu’à aujourd’hui. Les artistes sont en quête de dispositifs d’archivages qui fassent obstacle à leur institution. Ils montrent ainsi que ce qui se joue dans les arts contemporains et dans les expositions d’arts contemporains relève autant de l’histoire que de l’art.

Programme du colloque "Arcchives au présent " :

PDF - 2.2 Mb