Hiba Merhi

Doctorante sous la direction de Soko Phay
hiba.merhi@yahoo.com

Sujet de thèse (résumé)

Le mot résilience vient du latin rescindere qui veut dire action d’annuler ou résilier une convention, un acte. En France, c’est surtout le psychanalyste Boris Cyrulnic qui l’a repris et développé en y dédiant plusieurs ouvrages. Cyrulnic définit la résilience comme la capacité de l’individu à surmonter les épreuves.
Dans ma thèse, je mène une réflexion sur le mécanisme de la résilience par l’image, dans la photographie et la vidéo. En ce sens, La vidéo devient un dispositif permettant de créer un espace symbolique liant l’image à l’imaginaire et à l’inconscient. L’image serait un miroir de la réalité, mais qui reste un espace virtuel de représentation à travers ses propres codes qu’elle construit. Suite à des situations extrêmes, elle prend la valeur d’œuvre d’art qui témoigne de l’atrocité d’un événement et cherche à trouver du sens dans l’absurdité de la violence extrême. Il s’agit également de confronter la mémoire collective ou personnelle avec l’Histoire.

Expositions

Mars 2014 : ¨El rastro Abstracto¨ exposition collective à la mairie de Niguelas (Grenade, Espagne).
Mars 2013 : exposition collective dans le cadre de la semaine des arts à l´Université Paris 8 - Saint Denis.
Mars/Juin 2012: exposition au Restaurant Dar Bistro (Beirut, Liban)
Juin 2008 : exposition collective au Palais de l´Unesco (Beirut, Liban)

Activités professionnelles

Assistante galeriste