Sandrine Le Corre

Sous la direction de François Soulages
sandrine.lecorre@yahoo.fr

Sujet de thèse (résumé)

Esthétique de la vitrine

La transparence de la vitrine est un mythe.
Bien qu’elle le soit matériellement, la vitrine n’en constitue pas moins un espace, un cadre, un écran interférant entre le regardeur et l’objet présenté au regard. En effet, la vitrine agit, prend part activement à la relation qui s’instaure, ou plutôt qu’elle instaure, entre l’un et l’autre.
Le problème directeur de la recherche consiste à questionner ce rôle interférent de la vitrine, son mécanisme, ses enjeux et la possibilité d’une esthétique.

Publication

Ouvrage personnel
Frontières & arts. De l’opacité à la fraternité, Paris, L’Harmattan, Coll. Eidos, série RETINA, 2015.

Direction d’ouvrage
François Soulages & Sandrine Le Corre (dir.), Les frontières de l’écran, Paris, L’ Harmattan, Coll. Eidos, série RETINA, 2015.

Articles
« Le corps à l’épreuve des frontières : Barbed Hula de Sigalit Landau », in François Soulages (dir.), Géoartistique & Géopolitique. Frontières, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2012.
« Effacer les frontières. Azkelon, Sigalit Landau », in Gilles Rouet (dir.), Quelles frontières pour quels usages ?, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013.
« Vit et travaille entre la France et la Palestine, Taysir Batniji », in Eric Bonnet & François Soulages, Frontières & artistes. Espace public, mobilité & (post)colonialisme en Méditerranée, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2014.
« Circulez ! Il n’y a rien à voir. Régulation et perturbation des flux dans l’espace public », in Marc Veyrat (dir.), Arts et espaces publics, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2013.
« L’espace spécifique de la vitrine. Le quartier rouge d’Amsterdam », in Thierry Côme & Gilles Rouet, Esthétiques de la ville. Equipements et usages, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2014.
« Territorialité itinérante », in François Soulages (dir.), Biennales d’art-contemporain & frontières, Paris, L’Harmattan, Coll. Local & Global, 2014.
« À travers la vitre, le rêve », in François Soulages & Anikó Ádám & Anikó Radvánszky (dir.), Les frontières des rêves, Paris, L’Harmattan, Coll. Eidos, 2015.
« Lux & vitrine », Livre hommage à Bernard Gerboud, à paraître en 2016.
« Une vitre à travers quoi on devine. Anna Malagrida », Colloque international L’image translucide dans les mondes hispaniques, UPPA, avril 2015, à paraître 2016.