Volte face les avatars du portrait

Ce colloque vise à interroger la persistance ou le retour insistant du portrait dans nos pratiques artistiques contemporaines. Lesarts plastiques, tout comme la photographie ou le cinéma, les installations, mais aussi bien les images virtuelles, semblent aujourd’hui reconduire quelques-unes des pratiques mil- lénaires du portrait, tout en modifiant sensi- blement leurs enjeux et leurs modalités. Ces pratiques, de plus, s’infléchissent au voisinagedu nouveau mode d’existence des images : c’est dans l’hyper diffusion réticulaire que ces dernières puisent leur signification et leur efficace. Si cette dimension médiologique vient inquiéter, voire bousculer les approches esthétiques traditionnelles du portrait, un autre aspect ne peut être tenu à l’écart de la réflexion : l’usage immémorial du portrait politique, qui resurgit semble-t-il, intact, plus que jamais actif et opérant, dans de nouveaux processus de dissémination.

C’est au travers d’une approche pluridisciplinaire que chercheurs, mais aussi bien praticiens, tenteront d’articuler ces trois registres :
esthétique du portrait à l’ère des nouvelles images ;

le portrait politique ;

le portrait dans son passage de l’ontologie à la médiologie.