Cinémas performatifs au Japon

Mardi 13 mars 2018 | Journée d’étude | Archives nationales

Salle des Commissions 1/2 | Premier étage

59, rue Guynemer, 93380 Pierrefitte-sur-Seine | Métro Saint-Denis Université (ligne 13)

Avant l’ouverture du Centre Pompidou en 1977, son premier directeur, Pontus Hulten, avait demandé au cinéaste autrichien Peter Kubelka d’imaginer une exposition consacrée à des cinémas d’avant-garde ou expérimentaux. Kubelka a ainsi présenté en avril 1977 un cycle de projection intitulé « Une histoire du cinéma », le titre manifestant de façon explicite à la fois la singularité des choix et les conventions du récit officiel. Son parti-pris était de faire là une place à des pratiques qu’il nomme « minoritaires » et de souligner leur capacité à écrire l’histoire. C’est ce dont il est question dans cette journée d’étude consacrée à des cinémas différents au Japon. Elle s’attachera aux formes de l’engagement artistique mais aussi politique qui s’y manifestent. Une place particulière est faite à Jun’ichi Okuyama, cinéaste majeur qui reste très peu connu en France.

Organisation : Patrick Nardin (Université Paris 8) et Jun’ichi Oda (Professeur à l’Institut de recherches sur les langues et les cultures d’Asie et d’Afrique, Université nationale des études étrangères de Tokyo).

Pour télécharger le programme : 

PDF - 700.6 ko