Patrick Nardin

Maître de conférences hors-classe à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Artiste Plasticien

Agrégé d’Arts plastiques

Responsable du Master "Médiation de l’art contemporain" (MAC), Université Paris 8

Membre du Conseil National des Universités (CNU 18)

 

CHAMPS DE RECHERCHE

Art contemporain – art vidéo et cinéma expérimental – peinture, vidéo, cinéma, dans leurs intersections – la question des appareils – art et technique – les dispositifs visuels – la question de l’exposition.

 

PUBLICATIONS

Ouvrages personnels

- Effacer, défaire, dérégler, Paris, coll. Eidos, L’Harmattan, 2015, Préface de Pierre-Damien Huyghe (280 pages)

- FXMVT - Une histoire de Faux Mouvement, Dijon, Les Presses du réel, à paraître en 2016 (450 pages)

 

Articles et chapitres d’ouvrage (sélection)

- "Balayages, une vidéo par effacement", Plastik n°3, Le temps des appareils, Revue du Centre d’études et de recherches en arts plastiques (CERAP), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Automne 2003. Numéro coordonné par Pierre-Damien Huyghe

- "Le temps des appareils" (DVD Rom), trois films, Centre d’études et de recherches en arts plastiques (CERAP) Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 2007, sous la direction de P.D. Huyghe

- "What is virtual about the Virtual Residency?", in Virtual Residency, éd. Hochschule der Bildenden Kunst de Saarbruck, 2008 

- "Hollywood pauvre", in Tout le Gentil Garçon, monographie, Bordeaux, Les Requins Marteaux, 2011

- "Un théâtre en exposition : une lecture publique des Villes Invisibles d’Italo Calvino", Oscillations n°0, Paris, déc. 2011

- "Sels d’argent", in Tout le Gentil Garçon, monographie, Les Requins Marteaux, Bordeaux, 2011

- "Un cinéma en pièces détachées", in Esthétiques de l’écran, dir. Eric Bonnet, Paris, L’Harmattan, 2013

- "La dissipation du contour", in Les frontières du flou, dir. P. Martin, L’Harmattan, 2013.

- "Images brûlées, la poésie du reste / une pornographie floue", in Les frontières du flou au cinéma, dir P. Martin, Paris, L’Harmattan, coll. Eidos, 2014.

- "Voir à Travers, de von Sternberg à Cécile Bart", in Frontières des écrans, dir. F. Soulages, Paris, L’Harmattan, coll. Eidos, 2015

- "Un cinéma miniature", in Lieux & mondes, (dir. Éric Bonnet & François Soulages), Paris, coll. Local-Global, L’Harmattan, 2015

 

PROGRAMMES DE RECHERCHE

“Archives au présent “, Projet Labex Arts H2H avec Catherine Perret, Soko Phay, Anna Seiderer

“Images du Cambodge : mythes, histoire, mémoire”, Projet Labex Arts H2H avec Soko Phay et Supyua Hélène Nut.

 

EXPOSITIONS

Production de films et installations vidéos.

En 2015, Godzilla Reloaded, ensemble d’œuvres autour du personnage de cinéma.

Une conférence-performance : "Patrick Nardin - Godzilla Reloaded" (Film de Vincent Mengin-Lecreux, La Réunion, 2015).

Patrick Nardin, Godzilla Reloaded, 2015, La Réunion. Vidéo HD, sonore, 9 minutes.
Production LAC, lieu d’art contemporain de la Réunion.

 

 

 

 

Patrick Nardin, Balayages (1), installation vidéo, 2002-2004, collection Frac LR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIVERS

Commissaire d’exposition

- Président et co-fondateur du Centre d’art contemporain Faux Mouvement à Metz

Le Centre d’art contemporain Faux Mouvement existe à Metz depuis 1983. Après une période "nomade" consistant à organiser des expositions dans différents lieux en France et à l’étranger, un premier espace permanent est ouvert en 1992 au rez-de chaussée de la DRAC Lorraine, puis un second en 1997, dans un ancien studio de télévision. Le centre dispose aujourd’hui d’une surface d’exposition de 400 m² environ. La programmation compte en moyenne cinq à six expositions par an, conçues spécifiquement pour ce lieu, et portant l’accent sur des projets monographiques. L’équipe du centre d’art développe également son travail hors les murs, sous la forme d’actions urbaines (récemment avec Bertrand Lavier et Gérard Collin-Thiébaut) d’expositions délocalisées, de résidences d’artistes, d’actions de formation et d’information en partenariat avec l’organisme de formation FAPAC (Formation des artistes et des professionnels de la culture) et d’une participation active au programme "Nouveaux Commanditaires" piloté par la Fondation de France. Mandaté par la ville de Metz, le centre d’art poursuit depuis 2010 le projet "L’art prend ses quartiers", cycle de résidences d’artistes conduisant les artistes à installer provisoirement leur atelier au sein d’établissements scolaires ou de maisons de retraite afin de produire une œuvre dans ce contexte. Enfin, dans le cadre du programme national "Culture à l’hôpital", Faux Mouvement et le CHR de Metz-Thionville (le plus important en France) ont signé en 2013 une convention permettant l’exposition d’œuvres d’art contemporain au sein de l’hôpital.

Le centre collabore régulièrement avec le Centre Pompidou-Metz. A l’été 2015, il accueille ainsi une partie de l’exposition Tania Mouraud, programmée au Centre Pompidou-Metz, sous la forme d’une installation in-situ. Parmi les artistes présentés depuis 2010 : John Giorno, Marco Godinho, Bertrand Lavier, Gérard Collin-Thiébaut, Mikael Levin, Ishiro Sueoka, Joana Vasconcellos, Fabien Lerat, Jean-Luc Verna, Cécile Bart, Jean-Philippe Antoine, Joël Hubaut, Anouk de Clercq, George Condo, Vincent Lamouroux, Philippe Parreno, Rirkrit Tiravanija, Hiraki Sawa, Alexander Schellow, etc.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la structure :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Faux_Mouvement

sur la programmation :

http://www.faux-mouvement.com

(Photo : © Rachel Van de Meerssche)