Anna Seiderer

Statut 

Maître de conférences au département d’art plastique de l’Université Paris 8.

Membre du Laboratoire d’anthropologie des Mondes contemporains (LAMC) de l’Université Libre de Bruxelles et de la Gesellschaft für Ethnographie (GfE) de la Humboldt Universität à Berlin.

Contact                    

Tel : 0033 (0) 650993858

Email : anna.seiderer[at]univ-paris8.fr /seiderer.anna[at]gmail.com 

 

Champs de recherche

Esthétique/Art contemporain/Anthropologie/Archives/Musées/Postcolonialisme

– Etude du paradigme de l’ « artiste en ethnographe » dans la création contemporaine;

– Analyse des processus de réécriture des archives et des collections à partir de leurs expositions;

– Exploration des modalités de réécriture et de réinvention du passé dans les pratiques artistiques contemporaines ;

– Pratiques de l’archive dans l’art contemporain ;

– Modalités de transmission dans les musées postcoloniaux en Afrique et en Europe ;

– Critiques postcoloniales actualisées par les musées d’art et d’anthropologie ;

– L’exposition comme dispositif de transmission et de réécriture du passé.

 

Publications

 

Ouvrage

— 2014 : Une critique postcoloniale en acte. Les musées d’ethnographie contemporains sous le prisme des études postcoloniales. Tervuren : Musée royal de l’Afrique centrale.

Direction d’ouvrages

— 2017 : Archives au Présent. Patrick Nardin, Soko Phay, Catherine Perret et Anna Seiderer (eds.). Saint-Denis: Presse Universitaire de Vincennes. (à paraître)

— 2016 : Danser le masque. Anna Seiderer (ed.). Musée royal de l’Afrique centrale : Tervuren.

— 2011: Fetish Modernity. Anne-Marie Bouttiaux and Anna Seiderer (eds.). Tervuren: Royal Museum for Central Africa.

 

 

Sélection d’articles

— 2017 : « Pérégrination d’un télex : l’archive comme lieu de l’oubli » in Archives au présent. Patrick Nardin, Soko Phay, Catherine Perret et Anna Seiderer (eds.). Saint-Denis: Presses Universitaires de Vincennes. (à paraître)

— 2017 : « Les Formes de détournements institutionnels du patrimoine colonial dans le palais royal d’Abomey » in Patrimonialisations coloniales : genèses, embarras, devenirs. Alexandra Galitzine-Loumpet (ed.). Rennes: Presses Universitaires de Rennes. (à paraître)

— 2017 : « Une approche philosophique de la notion d’indépendance » in Cinquante ans d’Indépendance. Bambi Ceuppens (ed.). Tervuren : MRAC. (à paraître)

— 2015 : « L’Anthropologie sous le prisme de l’art contemporain » in L’Art Même. Dossier spécial sur la Biennale de Venise. (mai 2015).

— 2015 : „Die Implementierung postkolonialer Theorien in die Arbeit Ethnologischer Museen Europas“- Les théories postcoloniales à l’oeuvre dans les musées d’ethnographie européens- in Berliner Blätter : 106 - 188.

— 2013 : “The Legacy of Pierre Fatumbi Verger in the Ouidah Museum of History (Benin) - development of an ambivalent concept of Hybridity” in History in Africa vol.40. Cambridge Journal: 295-312

— 2011 : “Modernity as ‘Object’ of Desire “, in Fetish Modernity. Anne-Marie Bouttiaux and Anna Seiderer (eds.). Tervuren: RMCA: 133-137.

— 2011 : « Eros civilisateur- représentations idéales et pratiques de la transmission » in Cahiers philosophiques,n° 124. Paris: SCEREN (CNDP-CRDP): 23-42.

— 2010 : « Unique Copy » in Géo-Graphics, a map of art practices in Africa, past and present. Anne-Marie Bouttiaux and Koyo Kouoh (eds.). Brussels: Centre for Fine Arts: 58-62.

— 2010 : « L’Archive à l’ère de la reproductibilité technique », in La Vie des musées, n° 22. Bruxelles: Association francophone des musées de Belgique: 103-106.

— 2010 : « The Postcolonial Museum as a Way of Worldmaking », in The Politics and Aesthetics of Cultural Worldmaking. Ansgar Nünning, Vera Nünning, Birgit Neuman (eds.). Trier: Wissenschaftlicher Verlag Trier (WVT): 181-191

— 2009 : « Réinvention de la tradition vodoun par l’art contemporain », in Risita africa e mediterraneo, n° 67, Bologne, juillet 2009: 10-15.

— 2008 : « La Muséification des objets vodou : un dispositif de légitimation identitaire, in Revue Tabou n° 5. Musée Ethnographique de Genève: Infolio: 387-409.

— 2007 : « Musée post-colonial, musée décolonisé ? Analyse du Musée Ethnographique Alexandre Sénou Adandé de Porto-Novo au Bénin » in Risita africa e mediterraneo, n° 60-61, Bologne: 12-17.

— 2007 : « Mémoires sous vitrines : mises en scènes de l’esclavage dans les musées du Bénin et du Ghana », in Conserveries Mémorielles. Québec: Revue de l’Université de Laval. (en ligne : http://cm.revues.org/116)

 

Programmes de recherche

- Projet UPL 2017-2018 : Glissements de terrains. Les collections muséales réinvesties par le champ de l’art contemporain.

- Projet ANR “Museums and Controversial Collections. Politics and Policies of Heritage-Making in Post-colonial and Post-socialist Contexts” (HeMaMuse), Agence Nationale de la recherche de Roumanie. Sept 2015-Sept 2017. http://www.nec.ro/research-programs/uefiscdi-cncs/te-projects/current/museums 

- Séminaire EHESS « Réécrire le passé colonial : enjeux contemporains des collections de musée » : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/1729/

- “Archives coloniales et regards d’artistes”, Recherche menée dans le cadre d’un partenariat entre l’Ecole de Recherche Graphique (Bruxelles), le Musée royal de l’Afrique centrale (Tervuren) et l’Université Paris 8. Mai 2015-Dec 2017.

- Projet Labex Arts-H2H 2014, « Archives au présent ».

- Projet Labex Arts-H2H 2013, « Transmission et musées ».

- Projet Européen RIME. Sept. 2008-oct. 2014, « Ethnography Museums and World Cutures”

 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Chargée de recherche 

— jusque sept. 2015 : Chargée de recherche pour l’art contemporain au Musée royal de l’Afrique centrale, Tervuren.

 

- Recherches menées avec des artistes contemporains sur les archives coloniales du musée.

- Implication dans le choix d’œuvres et des collaborations avec des artistes contemporains pour l’exposition dite « de référence » du musée (réouverture prévue pour 2018).

- Collaboration au projet Personne et les Autres (V. Meessen et K. Gregos) pour le Pavillon belge de la Biennale de Venise.

- Encadrement des Résidences d’artistes pour le projet européen SWICH.

- Développement d’un partenariat entre le MRAC et l’Ecole de Recherche Graphique (ERG) autour des pratiques artistiques de l’archive animés de Workshops avec des artistes contemporains.

 

— 2008-2014 : Chargée de recherche pour le projet européen Ethnography Museums and World Culture (RIME).

- Coordination des ateliers et des laboratoires scientifiques dans les différents musées européens du projet.

- Conception de l’exposition Modernité Fétiche avec Anne-Marie Bouttiaux et suivi de l’itinérance dans six musées européens.

- Collaboration avec les artistes contemporains impliqués dans l’exposition Modernité Fétiche.

- Organisation de conférences, publication des actes du colloque.

- Encadrement de stagiaires, accompagnement de chercheurs.

- Rédaction de l’ouvrage Une Critique postcoloniale en acte. Les musées d’ethnographie contemporains sous le prisme des études postcoloniales.

 

— 2009 : Recherche sur les films d’archives pour le projet de numérisation et de transmission des films coloniaux belges édités à l’occasion des cinquante ans d’indépendance du Congo, du Rwanda et du Burundi.

 

Organisation d’évènements scientifiques

- ­­­2016-2017 : Séminaire de recherche à l’EHESS. Réécrire le passé colonial : enjeux contemporains des collections de musée.  Centre Maurice Halbwachs (EHESS/ENS)

Responsables du séminaire: Benoit de L’Estoile (CNRS/ENS/Centre Maurice Halbwachs/ PSL), Felicity Bodenstein (Kunsthistorisches Institut à Florenz), Margareta von Oswald (EHESS/Humboldt-Universität zu Berlin), Damiana Otoiu (Université de Bucarest), Dominique Poulot (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Laurella Rinçon (Ministère de la Culture) et Anna Seiderer (Université Paris 8).

— janvier 2013 : Organisation du colloque international « Techniques de transmission : l’« Autre » au cœur des politiques patrimoniales », avec Patrick Nardin, Catherine Perret, Soko Phay, aux Archives Nationales de Paris. Institutions partenaires: Université Paris 8, Ecole Doctorale de Copenhague et l’Université de Leeds.

— octobre 2011 : Organisation de la Rencontre Internationale « Objets/sujets migrants », au Musée royal de l’Afrique centrale, Tervuren.

— 2004 : Conception et mise en œuvre du séminaire Exposition d’objets X, Analyse des enjeux politiques de l’exposition d’objets « non occidentaux », à l’Université de Paris X-Nanterre.

 

Evaluation scientifique d’ouvrages

— décembre 2015 : Evaluation scientifique de l’article « Art nouveau ou art congolais à Tervueren ? Le musée colonial comme synthèse des arts » pour la revue Gradhiva.

— février 2015 : Évaluation scientifique de l’article “Bridging the Archival - Ethnographic Divide: Gender, Kinship, and Seniority in the Study of Yoruba Masquerade” pour la revue History in Africa. Cambridge Journal.

— octobre 2014 : Évaluation scientifique de l’ouvrage Le revers de l’oubli. Sur la route de l’esclavage au Bénin. Une anthropologie, de Gaetano Ciarcia pour Karthala.

 

Activités éditoriales

— 2017 : Archives au présent. Patrick Nardin, Soko Phay, Catherine Perret et Anna Seiderer (eds.). Saint-Denis: Presses Universitaires de Vincennes.

— 2016 : Danse des masques. Jubilation des corps. Anna Seiderer (ed.). Tervuren: Musée royal de l’Afrique centrale.

— 2011 : Fetish Modernity. Anne-Marie Bouttiaux and Anna Seiderer (eds.). Tervuren: Royal Museum for Central Africa.

— 2010 : Traduction de l’essai Bénin de Barbara Plankensteiner. Milan : Cinq Continents, Vision d’Afrique.

— 2007 : Codirection de la Revue Conserveries Mémorielles de la chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire. Université de Laval.

 

Expositions

­ — 2010-2011 : Commissaire de l’exposition itinérante Fetish Modernity avec Anne-Marie Bouttiaux.

Exposition inaugurée à Tervuren an avril 2011, elle a voyagé pendant trois ans dans les musées d’anthropologie de Madrid, de Prague, de Vienne, de Leiden et de Stockholm.

— 2009-2010 : Membre du Comité scientifique de l’exposition Cinquante ans d’indépendance au Congo élaborée au Musée royal de l’Afrique centrale: Commissaire d’exposition Bambi Ceuppens.