Archives au Présent

Date : 22 mai 2014, 9h30 - 19h30
Lieu : Archives nationales, Salle d’Albâtre, 87, Rue Vieille du temple, 75003, Paris
Organisateurs : Catherine Perret, Anna Seiderer, Soko Phay, Patrick Nardin

Les archives tendent à devenir un matériau artistique dont la relation à la technique d’une part et à la pratique de l’autre constituera le sujet du colloque organisé au Centre Pompidou-Metz au mois d’octobre 2014.

La journée d’étude qui se tiendra aux Archives Nationales de Paris en mai 2014 veut poser les jalons d’une réflexion sur le cadre épistémologique de ces nouvelles pratiques. En effet, indépendamment de leur portée critique, les usages artistiques des archives n’évitent pas le problème de leur banalisation dans la transmission des mémoires culturelles. Ces usages participent d’une relation dans laquelle les archives se représentent comme “Archive”, et perdent leur valeur historique pour faire office de nouveaux mythes. Pour comprendre ces pratiques à la fois esthétiques, artistiques et sociales, ainsi que les détournements qu’elles opèrent, il est nécessaire de revenir aux normes appliquées aux archives dans le travail des scientifiques, des archivistes ou des conservateurs. A cette fin le séminaire interroge celles et ceux pour qui elles constituent un matériau à construire et non une matière à exploiter.

Nous souhaitons poser quelques questions très concrètes aux participants de cette journée d’étude à savoir : Comment travaillez-vous avec les archives ? En quoi la constitution de patrimoines matériels ou immatériels contribue-t-elle à la production d’archives du contemporain ? Peut-on considérer que la production d’archives fait partie de l’investigation scientifique ? Toute histoire peut-elle faire archive ? Archiver la disparition ? Comment repenser l’archive à partir de son accumulation technologique ?

Programme du colloque "Images du Cambodge : mythe, histoire et mémoire" : 

PDF - 737.2 ko