Retour de Kigali

Sous la direction d’Olivia Rosenthal et Dorcy Rugamba

Dans le cadre des Vitrines du Labex Arts-H2H

Mercredi 19 octobre 2016
18h-19h30
Le Tarmac – la scène internationale francophone 159 avenue Gambetta, 75020 Paris

En 2015 se sont tenus à Kigali deux ateliers de la mémoire, qui ont permis à de jeunes auteurs rwandais et français, sous la conduite d’écrivains plus expérimentés, de créer des œuvres originales liées au génocide. Ces ateliers ont été réalisés dans le cadre du projet « Arts et postmémoire au Rwanda ».

Présentation des ateliers de la mémoire au Rwanda

À l’origine des ateliers de la mémoire, il y a une première initiative menée au Cambodge. C’est au Centre Bophana de Phnom Penh, centre d’archives audiovisuelles créé par le cinéaste Rithy Panh, qu’ont eu lieu les premiers ateliers de la mémoire en 2008, 2009 et 2012. Mis en place par Soko Phay et Pierre Bayard, ces ateliers avaient pour objectif de permettre un travail de recherche, de réflexion et de création à partir des archives. De jeunes artistes cambodgiens, encadrés par les peintres Vann Nath et Séra, ont ainsi créé des œuvres plastiques (peintures, sculptures, photographies...) en se réappropriant ces archives. Pour ces jeunes artistes qui n’ont pas vécu le génocide, il ne s’agissait pas de remplacer les images et les objets disparus, mais de questionner les images manquantes, voire d’accomplir un travail de deuil.

Le projet mis en place au Rwanda s’inscrit dans le prolongement de cette première expérience cambodgienne. Accueillis au Centre Iriba de Kigali (dirigé par Assumpta Mugiraneza) et soutenus par l’Université Paris 8 (via le Labex Arts-H2H et IDEFI-CréaTIC), ces nouveaux ateliers de la mémoire étaient centrés sur la création d’œuvres textuelles orales et/ou écrites. Accompagnés et soutenus par Olivia Rosenthal et Dorcy Rugamba, un groupe d’artistes et/ou d’auteurs (4 Français inscrits dans le master de création littéraire de Paris 8 et 12 Rwandais choisis par le Centre Iriba de Kigali et par le Rwanda Arts Initiative) a travaillé sur un corpus d’archives multimédia relatif à l’histoire du Rwanda.

Ces ateliers de la mémoire se sont déroulés du 17 février au 1er mars 2015, puis du 26 octobre au 7 novembre 2015. Le travail de restitution artistique à Paris et à Bruxelles se clôturera par un colloque international, « Les archives du silence », qui aura lieu à Kigali les 2 et 3 décembre 2016. Le colloque se tiendra en dialogue avec des performances issues des œuvres littéraires réalisées dans le cadre des « ateliers de la mémoire » au centre Iriba.

D’autres informations :

PDF - 547.6 kb