Vincent Duché

Doctorant contractuel sous la direction de Michelle Debat (EPHA) et Cédric Plessiet (INREV)

vincentduche@gmail.com

 

Sujet de thèse :

Le visage à l’ère de sa modélisation numérique

Éléments pour une (dé)construction de l’indicialité 

Depuis la fin des années 80, l’image numérique semble réduite à une lecture sémiotique qui l’oppose systématiquement aux théories indicielles de la photographie, fondées sur le critère de contiguïté physique (C. S. Peirce). Or, si ladite « rupture indicielle » (E. Couchot, P. Barboza) caractérise avec justesse l’absence de participation sensible d’un référent réel à la morphogenèse de l’image numérique par l’entremise des langages symboliques, elle se ferait en outre le levier de nouvelles prises sur le réel, révélées par certaines pratiques de modélisation numérique, qui témoignent de la nécessité d’une redéfinition théorique de la notion d’indicialité (du latin indicium, dérivé d’index, qui signifie « ce qui indique ») à l’aune des restructuration épistémologiques, philosophiques et techno-esthétiques opérées par les technologies numériques. Parce qu’il est l’objet de toutes les modélisations et qu’il catalyse à lui seul les grands enjeux de l’indicialité, le visage se fera le laboratoire d’observation et d’expérimentation privilégié de cette recherche théorique. De qui – et/ou de quoi – le visage numérique est-il l’image ?  

 

Activités de recherches :

Publications

« Du double à la doublure numérique », in actes du colloque Le visage : altérité et représentations (dir. A. Ádám, A. Radvánszky, E. Pataki), Paris, Éditions L’Harmattan, coll. Eidos Retina, (2019, à paraître).

« Empreintes numériques », in actes du colloque La politique du visage. Fanatismes esthétiques et regard éthique, Presses Universitaires de Rennes, (2019, à paraître).

« De la plasticité du visage numérique. À partir de Portraits/Particules (2016) de Catherine Ikam et Louis Fléri », in actes du colloque Visages à contraintes : Formes du portrait à l’ère électro-numérique - des années 1960 au début du XXIe siècle, (2019, à paraître).

« La synthèse du visage », in AZIMUTS, n°48-49 : Le type. Règne, Crise & Critique, Saint-Étienne, ESADSE/Cité du design, 2018.

« Le visage calculé », in TXT3 (dir. A. Lantennois, G. Rouffineau), Paris, Éditions B42, 2017.

« Dé-faire le selfie », in EG/O/NLINE. Le selfie, (dir. F. Soulages, A. Lichtensztejn), Paris, Éditions L’Harmattan, coll. Eidos Retina, 2017.

« Visage numérique et masque mortuaire », in Litter@ Incognita (Univ. Toulouse 2 Jean-Jaurès), n°8 : « Entre-deux : Rupture, passage, altérité », 2017.

 

Communications 

« Du double à la doublure numérique », colloque international Le visage : altérité et représentations (dir. A. Ádám, A. Radvánszky, E. Pataki), Université catholique Pázmány Péter (Budapest, Hongrie), 11-12/04/2019.

Discussion avec l’artiste-chercheure Lia Giraud (EnsadLab), Séminaire de recherche (Master/Doctorants) « Nouvelles matérialités en photographie et art contemporain » (dir. M. Debat), (INHA- Paris 8- EA 4010- EPHA), 09/11/2018.

« La simulation numérique du visage : vers une indicialité programmée », Colloque international La politique du visage. Fanatisme esthétique et regard éthique, (dir. L. Brogowski, G. Druel, A. Szyjkowska), 5-7/05/2018.

« De la plasticité du visage numérique. À partir de Portraits/Particules (2016) de Catherine Ikam et Louis Fléri », Colloque international « Visages à contraintes : Formes du portrait à l’ère électro-numérique - des années 1960 au début du XXIe siècle », Université Jean Monnet, Saint-Etienne, labo. CIEREC, 17-18/10/2017.

Présentation de la recherche en cours, « Méthodologie des thèses de recherche-création », séminaire doctoral EDESTA, Paris 8 - 06/02/2017.

Présentation de la recherche en cours, séminaire de recherche (Masters/Doctorants) « La photographie en Acte(s)» (dir. M. Debat), (INHA- Paris 8- EA 4010- EPHA),10/10/2016.

 

Enseignement :

Chargé de cours : « Théorie(s) de l’image numérique », cours méthodologique (32h), L3 département Photographie, Université Paris 8, 2019.

 

Divers :

2019-2020 : co-représentant des doctorant.e.s de l’École Doctorale Esthétique, Sciences et Technologies des arts (EDESTA)