Alexandre Taalba

Doctorant sous la direction de Soko Phay
Etudiant-chercheur (研究生), boursier du gouvernement japonais, à l’Université de Tōkyō, Graduate School of Arts and Sciences, Department of Interdisciplinary Cultural Studies, Culture and Representation course, sous la supervision de Kajiya Kenji
Militant au sein de l’International Coalition to Ban Uranium Weapons (ICBUW)
a.taa@tutanota.com

Titre de la thèse :

L’image mnésique du néant : l’art contemporain japonais d’après-guerre à l’époque de la peur atomique

Domaines de recherche :

Représentations de la bombe atomique ; art et cinéma japonais d’après-guerre ; art contemporain japonais et mémoire de la guerre ; âge atomique et modernité ; anarchisme et scènes artistiques alternatives – art et mouvements anti-nucléaires ; imaginaire dystopique, érotique et morbide dans la pop culture ; néant et virtualité dans l’art

Publications :

« Iconographie anti-nucléaire au Japon, entre activisme politique et action artistique », in. Le nucléaire en mots et en images, à paraître, 2021

« Postmémoire atomique : Le rôle des représentations dans la mise en récit de Hiroshima et Nagasaki », in. Archives du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, 2020

« Forêts enflammées aux portes du monde… », poème en prose (sans titre), in. Afrikadaa, « L’Entre-deux mondes, l’art comme arme de guérison », 2019

« Centre virtuel de rêve collectif », communiqué de presse de l’exposition de Mio Hanaoka « Onirisme Collectif (Senses) », in. Virtual Dream Center 3.1, 2019

« Chroniques onirocratiques 2 », nouvelle illustrée par Jimmy Richer, in. Journal Onirisme Collectif 2 (publication accompagnant l’exposition « Onirisme Collectif #5 », organisée par Mio Hanaoka, à la Cité des Sciences et de l’Industrie, dans le cadre de la Nuit européenne des musées, 2018

« L’ero-guro comme amour du corps ? Histoire d’un mouvement artistique, esquisse d’un registre littéraire », in. Corps Pop (chapitre 6), sous la direction de Sébastien Hubier et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Editions et presses universitaires de Reims, 2018

« Vous qui lisez, abandonnez toute espérance », communiqué de presse de l’exposition d’Elise Vandewalle « Les Chasseurs d’ombre », in. Virtual Dream Center 2.0, 2017

« Chroniques onirocratiques », nouvelle illustrée par Jimmy Richer, in. Journal Onirisme Collectif 1 (publication accompagnant l’exposition « Onirisme Collectif #2 », organisée par Mio Hanaoka, au DOC !, 2017

« Mutation sexuelle, mutation de langage. La question du genre dans le roman Pénis d’orteil de Matsuura Rieko », in. GLAD ! Revue sur le langage, le genre et les sexualités, 01 | 2016

 

Communications :

« L’art contemporain japonais à l’époque de la peur atomique », Rencontre des boursiers de la Fondation Martine Aublet, Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, 25 septembre 2020

« From postwar to contemporary art : representations of the atomic threat », Groupe de recherche Art&New Ecology, Université des Arts de Tōkyō, 17 février 2020

『原子力時代における新藤兼人の映画』―五十年代における原爆についての映画とドキュメンタリーの関係― (Les films de Shindō Kaneto à l’époque atomique. De la relation entre fiction et documentaire dans les années 50), Séminaire de la professeure Han Yanli Analyse des images : le cinéma des années 50, Université de Tōkyō, 26 juin 2019

『虚の記憶のイメージ』−<核の恐怖時代>における日本の戦後美術−(« L’image mnésique du néant : l’art contemporain japonais d’après-guerre à l’époque de la peur atomique »), Séminaire de recherche du professeur Kajiya Kenji, Université de Tōkyō, 23 mai 2019

“Performativity and avant-garde in Japanese contemporary art of the 60’s”, Conférence dans le cadre du séminaire du curateur Watanabe Shin’ya, Temple University Japan Campus, 26 février 2019

« Transmettre la mémoire de la bombe atomique : entre récits et représentations », Séminaire doctoral de l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 MEAE-CNRS), Maison franco-japonaise – Ebisu, Tōkyō, 19 février 2019

« Pluie noire「黒い雨」 (kuroi ame) : Figure synecdoque de la bombe atomique », J·FR 2018 : JOURNEE·FRANCOPHONE DE LA RECHERCHE 2018 Rencontre annuelle des chercheurs francophones au Japon, Maison franco-japonaise – Ebisu, Tōkyō, 12 décembre 2018

« Pouvons-nous rêver ensemble ? Présentation du projet Onirisme Collectif », Festival d’histoire de l’art, Château de Fontainebleau, 3 juin 2018

« L’ero-guro comme amour du corps », Journée d’étude Le corps pop, Université de Mulhouse, 23&24 mars 2018

« Qu’est-ce que la gewaltpia ? De la révolte au cinéma », Colloque Cinémas performatifs au Japon, Archives Nationales, 13 mars 2018

Présentation-performance du projet Onirisme Collectif, « Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être », Agora – Cité internationale des arts, 3 février 2018

« Quelle virtualité ? Serial Experiments Lain et les structures du réel », Journée d’étude Interpréter la pop culture : entre herméneutique et déconstruction, Université de Mulhouse, 17 mars 2017

« Mishima et Yourcenar, une philosophie du néant », Mircrofestival Japan Differently, Maison japonaise de la Cité internationale universitaire de Paris, 5 novembre 2016

 

Organisation :

Co-organisation du groupe de recherche Art&New Ecology, Université des Arts de Tōkyō, 2020

 

Activités artistiques :

Curation de l’exposition multimédia internationale『バーチャルの具体性』 « La concrétude du virtuel », Hanazono Alley 5th floor gallery, Tōkyō, 14 mai – 4 juin 2021 (en projet)

Coordination artistique de l’exposition « Onirisme Collectif », par Hanaoka Mio, au DOC !, 20 avril 2017 ; au Gymnase Curial – Nuit Blanche de Paris 2017, 7 octobre 2017 ; à l’EHESS (ArtDay "Frictions dans la globalisation"), 20 décembre 2017 ; à la Cité des sciences et de l’industrie (Nuit Européenne des Musées), 19 mai 2018 ; 27 juillet 2018, à Villette Makerz (Festival Escales Liées)

Scénariste de l’exposition virtuelle/jeu-vidéo La Zone, développée par Jean-Baptiste Lenglet, au sein du Virtual Dream Center, 2016 – 2020

 

Traductions et interprétariat :

Traduction du japonais au français de l’article du professeur et critique Watanabe Daisuke, pour un ouvrage collectif sur l’historien de l’art Matsuura Hisaki, Editions Hermann, Collection "Echanges Littéraires", 2021 (à paraître)

Traduction du japonais à l’anglais, Communiqué de presse de l’exposition 「I can speak ー想像の窓辺から、岬に立つことへ 」, « To Imagine by Windows, to Stand atop the Capes », organisée par Totsuka Manami, Saitama Triennale 2020

Traduction de l’anglais au japonais, Manifeste Statue of “the Unknown Wartime Woman - Peace needs women” 「無名の戦時中の女性の像 -平和にとっての女性の必要性-」, Inauguration de la statue à Louvain (Place Jeanne Devos), le 11 novembre 2020

Traduction du japonais au latin, Titre de l’exposition「太陽と月と地球と人がつくる円錐形の闇」, « Coni caligo a sole, luna, terrae, homineque fit. », Galerie de l’Université des arts de Tōkyō, 6 – 20 janvier 2019

Interprétariat japonais-français-anglais pour l’artiste Céd’Art Tamasala, Mori Museum of Art, dans le cadre de l’exposition “Catastrophe and the power of art” (6 octobre 2018 – 20 janvier 2019), colloque “Art in a Time of Catastrophe : What Are Artists and Art Organizations Doing ?”, 15 décembre + une semaine, Tōkyō

 

Bourses :

Bourse du Ministère japonais de l’Education, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie (MONBUKAGAKUSHO, MEXT), 2019 – 2021

Bourse de terrain de la Fondation Martine Aublet du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, 2018 – 2019

 

Adhésions :

International Coalition to Ban Uranium Weapons (ICBUW)

European Network of Japanese Philosophy (ENOJP)